Fondation Break Poverty

2020

La Fondation se mobilise en France face à la crise sanitaire du COVID 19.

La pandémie du COVID 19 qui a frappé partout dans le monde a entrainé une crise sanitaire et sociale sans précédent. Dans ce contexte, l’environnement scolaire a été bouleversé, les écoles ont été fermées.

En France, pour un grand nombre d’enfants défavorisés, cette pandémie et le confinement ont signifié du jour au lendemain un arrêt brutal de leur scolarité avec un risque majeur de décrochage scolaire, faute d’équipement, de connexion internet ou de soutien, indispensables pour suivre des cours à distance.

Face à la gravité de cette crise inédite, la Fondation a souhaité se mobiliser rapidement, contribuer à l’effort collectif en France et adapter son soutien aux premières demandes d’urgence, tout en restant dans le cadre de sa mission initiale qui est d’être à l’écoute des besoins des enfants les plus fragiles.

C’est ainsi que la Fondation a choisi de répondre à l’appel de la Fondation Break Poverty qui dès le mois de mars 2020, a lancé aux côtés d’Emmaüs Connect et du Collectif Mentorat l’opération #Connexion d’Urgence « 10 000 ordinateurs pour des enfants vulnérables ».

En quelques semaines, l’objectif des 10 000 ordinateurs a été dépassé ! L’opération a permis de distribuer plus de 16 000 ordinateurs à de jeunes élèves issus de quartiers défavorisés grâce à une forte mobilisation collective de nombreux partenaires.

La Fondation Break Poverty : Créée en 2017, la Fondation Break Poverty soutient et identifie des programmes de prévention de la pauvreté des jeunes. Pour donner une chance à chaque enfant.

Ses programmes ciblent en priorité les trois domaines suivants :

Pour en savoir plus, découvrez le bilan du projet : ici

Abc domino

2020

Créée il y a plus de 15 ans, l’association française ABC DOMINO intervient exclusivement à Madagascar pour mettre en œuvre des actions humanitaires, pour améliorer les conditions de vie des populations et donner accès à l’éducation. Implantée en brousse dans le Grand Sud, l’association y a construit six écoles primaires ainsi que deux collèges et un lycée, dont elle assure la gestion. Grâce à son action, plus de 3 500 élèves y sont scolarisés, encadrés par une équipe de 110 enseignants malgaches.

Le projet : La Fondation souhaite aider à la diversification de l’offre alimentaire d’une de ces cantines scolaires, par l’installation d’un verger et d’une pépinière.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet soutenu en 2019 par la Fondation grâce auquel deux cantines scolaires ont été construites. En renouvelant son soutien financier en 2020 la Fondation permet d’améliorer l’offre alimentaire d’une troisième cantine. Grâce aux plantations d’arbres fruitiers et de plantes vivrières qui apportent un complément nutritif, les 580 enfants de l’école primaire bénéficieront chaque jour, d’un repas plus équilibré.

En complément au verger, la pépinière permettra aux familles des villages avoisinants de développer des arbres fruitiers, permettant d’améliorer durablement la nutrition des populations mais aussi de reboiser la région qui subit fortement le changement climatique.

Pour découvrir en images et plus en détails l’action d’ABC Domino auprès des enfants de Madagascar, n’hésitez pas à visionner la vidéo ci-dessous :

Pour en savoir plus, découvrez également le projet soutenu en 2019 par la Fondation Bel : ici

Agrisud International

2020

Agrisud International « la petite ONG d’une grande cause » agit auprès des familles les plus vulnérables pour les sortir de la pauvreté. Au travers des projets qu’elle met en œuvre, elle forme et accompagne de Très Petites Exploitations (TPE) agricoles familiales dans le développement durable de leurs activités. Depuis presque 30 ans, Agrisud International a soutenu plus de 70 000 TPE agricoles familiales dans 26 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. A Madagascar, Agrisud intervient notamment dans la Région Itasy où le taux de malnutrition est élevé.

Le projet : La Fondation accompagne le déploiement d’une approche intégrée à Madagascar, associant agriculture et nutrition pour améliorer l’alimentation quotidienne des familles.

Soutenu depuis 2017 par la Fondation Bel, Agrisud met en œuvre la deuxième phase d’un projet communautaire ambitieux, reposant sur la Méthode LANN (Linking Agriculture, Natural resources management and Nutrition). En combinant des objectifs agricoles, alimentaires et nutritionnels, l’ambition de l’ONG et de la Fondation est de diminuer durablement la malnutrition de près de 1 000 familles et de plus de 4 000 enfants.

Constatant que l’augmentation des revenus agricoles des familles ne s’accompagnait pas forcément d’une amélioration systématique de leur alimentation, l’ONG a réalisé une étude auprès des ménages. A la suite de ce diagnostic, l’ONG a développé des outils, proposé des accompagnements à la production agricole et des séances de sensibilisation à la nutrition aux familles de la région. Au sein des foyers, des mères de familles « Volontaires en Nutrition » se sont ensuite portées candidates pour partager leur apprentissage et les bonnes pratiques alimentaires dans leurs communautés respectives, permettant ainsi la pérennité des acquis du projet.

Avec le soutien de la Fondation en 2020, Agrisud poursuit la mise en œuvre des activités de sensibilisation et d’accompagnement auprès des familles (démonstrations culinaires, groupements d’épargne, formation à la transformation et à la conservation des aliments, etc.) et l’essaimage de la méthode LANN auprès de nouvelles familles de la région.

Pour en savoir plus, découvrez le projet soutenu depuis 2017 : ici

Pour découvrir les témoignages des Volontaires formés à la nutrition : ici

Racines d’enfance

2020

L’association française Racines d’Enfance a pour mission de soutenir l’éducation et la santé des enfants au Sénégal. Intervenant exclusivement en milieu rural, en collaboration étroite avec les autorités locales, elle y a construit dix écoles maternelles depuis 2004. 
Ces structures pré-scolaires, très rares en zone rurale, accueillent des enfants de 2 à 7 ans qui bénéficient d’un cadre sécurisé pour accompagner leurs premiers pas vers l’école. 
Depuis 2014, l’association a développé dans chacune de ces écoles, une action spécifique autour des cantines scolaires, afin d’offrir un déjeuner équilibré quotidien aux enfants.

Le projet : La Fondation renouvelle son soutien à l’association pour lui permettre de consolider durablement l’offre alimentaire de neuf écoles maternelles au Sénégal, par le renforcement des cantines et la mise en place de jardins potagers.

Ce projet fait suite au partenariat noué en 2019 entre Racines d’Enfance et la Fondation Bel permettant de renforcer le dispositif des cantines scolaires de cinq premières écoles maternelles. Le soutien de la Fondation en 2020 s’inscrit donc dans la continuité de ce partenariat en permettant la construction et l’aménagement d’infrastructures complémentaires, préaux pour certaines écoles, réfectoires ou magasins de stockage pour d’autres. L’appui de la Fondation permet également la mise en place de jardins potagers pour neuf écoles. Chacune de ces écoles sera également dotée de denrées alimentaires, en complément des productions maraîchères des potagers, afin que 900 écoliers puissent bénéficier d’un repas quotidien équilibré.

A travers ce projet, Racines d’Enfance et la Fondation souhaitent que chacune des dix écoles maternelles puisse à terme consommer et revendre les productions maraîchères et ainsi être autonome sur le plan alimentaire.

Pour en savoir plus, découvrez le projet soutenu en 2019 : ici 

Un enfant par la main

2020

Fondée en 1990, l’association de solidarité internationale Un Enfant par la Main soutient près de 150 000 enfants démunis et leurs familles dans le cadre de programmes de développement communautaires dans 18 pays en Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, grâce au parrainage d’enfants et en étroite collaboration avec des partenaires locaux. A Madagascar, les conditions de vies précaires ajoutées à la période de soudure alimentaire de janvier à avril, ont d’importantes conséquences sur les revenus des familles, sur la nutrition et la scolarisation des enfants. Beaucoup d’enfants traversent cette période le ventre vide et ne peuvent plus continuer à suivre l’école normalement. Depuis 2019, Un Enfant par la Main en collaboration avec son partenaire local Amadea, soutient 13 écoles dans la province d’Antananarivo et a permis la mise en place de cantines scolaires, permettant de distribuer des repas pendant cette période de soudure.

Le projet : A Madagascar, la Fondation appuie un programme de développement local intégré qui allie le renforcement de 200 petits exploitants agricoles locaux au renforcement de 11 cantines scolaires.

Le projet soutenu par la Fondation permet de créer des synergies déterminantes entre le milieu scolaire et le monde agricole pour une plus grande autonomie des cantines. Il repose à la fois sur l’accompagnement des petits producteurs agricoles locaux pour un meilleur approvisionnement des cantines, sur l’équipement des infrastructures des cantines et sur l’organisation de sensibilisations aux bonnes pratiques d’hygiène et de nutrition. Le succès du projet repose aussi sur la forte mobilisation des parents d’élèves.

Dans le cadre de ce programme, 200 agriculteurs bénéficieront de formations agricoles et d’équipements qui leur permettront d’améliorer durablement leurs revenus et de garantir un approvisionnement plus régulier aux écoles.

Au niveau des écoles, le soutien financier de la Fondation permet également la mise en place d’un suivi nutritionnel et sanitaire régulier de 200 enfants, assuré par un médecin et une infirmière. Ces enfants bénéficieront ainsi pendant la période de soudure de repas chauds et de collations. L’élaboration des menus sera réalisée en collaboration avec l’Office National de la Nutrition malgache (ONN), afin de répondre au mieux aux besoins journaliers des enfants.

En soutenant ce projet, impliquant de nombreux acteurs locaux et favorisant les circuits courts, la Fondation souhaite contribuer à une meilleure sécurité alimentaire de 1 000 élèves pendant la période de soudure, et à maintenir le taux de fréquentation dans les écoles.

Le Gret

2020

Le Gret est une ONG internationale qui s’est donnée pour mission d’améliorer les conditions de vie des populations et de promouvoir des sociétés plus équitables et solidaires. Ses 650 salarié·e·s agissent dans près d’une trentaine de pays en Afrique, en Asie et dans les Caraïbes, pour permettre aux personnes les plus vulnérables de reprendre le contrôle sur leur vie et leur environnement direct.
Présente depuis 2003 au Burkina Faso, le Gret collabore avec des instituts de recherche et des expert·e·s pour accompagner la mise en œuvre de solutions adaptées aux défis de la malnutrition, de la sécurité alimentaire et du développement durable. Dans ce pays, où 30 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition, l’ONG s’efforce de promouvoir la consommation de lait local auprès des consommateurs·rices, des institutions et des pouvoirs publics. En parallèle, elle apporte également son soutien aux petites exploitations d’élevage et aux minilaiteries pour leur permettre d’améliorer leur productivité et la qualité du lait.

Le projet : La Fondation s’engage aux côtés du Gret pour lutter contre la malnutrition des enfants à travers la distribution de produits laitiers locaux dans sept écoles de Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso.

Ce projet, qui sera mis en place sur une durée de douze mois, a une double ambition : aider les éleveurs et les mini laiteries à développer leur filière, à se structurer, à créer un circuit de collecte et de distribution suffisamment solide pour proposer des produits laitiers locaux de qualité dans les cantines scolaires, tout en renforçant la sécurité alimentaire des enfants.

Le soutien financier de la Fondation Bel contribue plus spécifiquement au développement de douze minilaiteries, membres de la coopérative Neema, et à un programme de transformation du lait local en yaourts qui seront proposés deux fois par semaine à 4 660 enfants âgés de 6 à 12 ans, en complément de leur déjeuner.

Ce projet pilote à l’échelle de sept cantines scolaires est mené en collaboration avec la municipalité de Bobo Dioulasso et la direction provinciale de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues locales. Il permettra d’habituer les enfants au goût et à la qualité du lait local, d’évaluer comment les enfants apprécient le lait local et si les solutions et services proposées à travers ce programme correspondent aux attentes des populations, auquel cas il pourrait par la suite être déployé plus largement. 

Parallèlement, des formations et des séances de sensibilisation à la nutrition et à l’importance du « consommer local » seront dispensées à plus de 80 enseignant·e·s, ainsi qu’à leurs élèves et les associations de parents d’élèves.

Dans le cadre de ce projet, le Gret et la Fondation visent le développement de la filière laitière locale et l’amélioration durable de la nutrition des élèves.

Découvrez le précédent projet du Gret, soutenu par la Fondation en 2018 : ici

Les Puits du Désert

2020

Depuis plus de 15 ans, l’association Les Puits du Désert intervient au Niger dans une zone très désertique où elle est l’une des rares associations françaises à mener des actions dans cette zone oubliée par les autres associations humanitaires.
Sa mission est d’améliorer les conditions de vie des communautés Touaregs. Dans ce pays majoritairement désertique, l’accès à l’eau est très limité et constitue un enjeu majeur quotidien pour les populations nomades ou sédentaires les plus défavorisées. Pour les enfants, l’accès direct à l’eau les décharge de la corvée d’eau – qui souvent les mobilise plusieurs heures par jour – et leur ouvre ainsi le chemin de l’école.
Depuis 2004, ce sont plus de 300 puits (pastoraux, maraîchers ou villageois) qui ont pu être construits ou réhabilités dans la région d’Agadez. L’association a également permis la construction d’écoles, des bâtiments simples mais « en dur » (murs en béton, plafonds et toit en tôle) qui protègent les enfants des conditions climatiques difficiles. L’association travaille également à la mise en place de cantines et jardins scolaires. Elle se mobilise aussi pour l’autonomisation des femmes et à l’accès aux soins de santé de base. En étroite collaboration avec son partenaire local, l’ONG nigérienne TIDENE, Les Puits du Désert ont permis aujourd’hui à près de 100.000 personnes très vulnérables de bénéficier de ces infrastructures. 

Le projet : La Fondation apporte son soutien financier pour la construction de deux puits maraîchers et deux jardins scolaires au sein de deux écoles primaires de la région d’Agadez, au nord du Niger.

En soutenant ce projet, la Fondation permet ainsi un accès direct à l’eau au sein de ces deux écoles.
Grâce à la construction de ces puits maraîchers et contre puits, la mise en place et l’irrigation de jardins potagers au sein de ces deux structures scolaires est enfin possible, favorisant ainsi la diversification des repas, souvent très rudimentaires, et la découverte de nouveaux fruits et légumes pour 345 élèves.
Dans cette région extrêmement pauvre, l’association « Les Puits du Désert » espère ainsi améliorer l’assiduité et les résultats scolaires de ces jeunes enfants. La gestion des deux jardins ainsi que l’initiation des élèves à la culture maraîchère sont assurées par l’association des parents d’élèves (APE) et par les enseignants.

Association pour des Petits Projets Africains

2020

L’APPA (Association pour des Petits Projets Africains) est une association burkinabée de développement dont la mission est d’apporter des solutions concrètes aux plus démunis.  Depuis sa création, l’association participe au développement de douze villages de la région des Hauts Bassins au Burkina Faso en adoptant une approche systémique pour aider les villageois à sortir de la spirale de la pauvreté : quinze écoles primaires ont pu être construites, cinq centres ruraux ont été mis en place et 37 forages ont été installés. L’APPA a permis la création de maisons de la femme, ainsi que le développement d’activités génératrices de revenus (des ruches et des savonneries ont été financées). L’association participe également à la plantation d’arbres fruitiers et de haies avec les villageois.

Le projet : La Fondation soutient un projet de renforcement de 7 cantines au sein d’écoles primaires, dans la province du Houet et du Kénédougou, au Burkina Faso.

Avec le soutien financier de la Fondation, 7 écoles seront dotées d’un magasin de stockage pour assurer de meilleures conditions de conservation du niébé, une variété de haricot à la base du repas des enfants. Ces récoltes produites par les parents d’élèves viennent en complément du riz et de l’huile fournit par les autorités locales. Ce bâtiment relativement simple de quelques m2 va permettre aux écoles d’optimiser la gestion de leurs cantines.
Chacune des 7 écoles sera dotée d’un foyer amélioré, une alternative très efficace aux fours traditionnels. Il permet d’économiser jusqu’à 50% du bois nécessaire à la préparation des repas. Ce four fermé bâti à partir de matériaux locaux permet non seulement de réduire le temps de collecte du bois, sa consommation, mais aussi de limiter les risques de brûlures et d’inhalation des fumées toxiques pour les cantinières des écoles.
1800 élèves âgés de 6 à 16 ans sont bénéficiaires de ce projet de sécurisation alimentaire au sein de l’école.

Solidarité N’Dem France

2020

Solidarité N’Dem France est une association française dont le but est de subvenir aux besoins essentiels des habitants les plus fragiles de la région de N’dem au Sénégal, en apportant un soutien financier et technique à l’ONG des villageois de N’dem. L’association se concentre depuis dix ans sur l’amélioration de l’accès à la santé, à l’éducation, à l’eau potable, à l’alimentation et à l’agroécologie.

Le projet : L’appui de la Fondation permet d’améliorer les conditions de restauration des élèves des écoles primaires et maternelles de N’DEM et de diversifier leurs repas.

Une première phase du projet se concentre sur la réhabilitation du réfectoire de l’école primaire ainsi que de la cuisine de la case des touts- petits. D’importants travaux vont être réalisés par l’association afin d’offrir aux 180 élèves des conditions de restauration plus saines et plus confortables.
Un deuxième volet s’attache à améliorer durablement l’alimentation de ces écoliers en favorisant un approvisionnement local en légumes, tout en initiant les élèves au maraîchage. Un espace de maraîchage d’une superficie totale de plus de 300 mètres carrés sera mis en place et équipé au sein de l’école primaire afin d’approvisionner la cantine scolaire en fruits et légumes biologiques. L’école maternelle sera dotée elle aussi d’un jardin potager d’une surface de 200 mètres carrés.
Les récoltes et les repas seront assurés par les responsables des écoles et des mères de familles bénévoles, très impliqués dans la réussite de ce projet.
Ce projet a pour ambition de distribuer deux repas par semaine aux 150 élèves de l’école élémentaire et un repas quotidien aux 30 élèves de l’école maternelle.

AGIR Abcd Loire-Océan

2020

Reconnue d’utilité publique, l’ONG française AGIR abcd a pour objet de favoriser le développement et la coopération des populations les plus vulnérables en France et à l’étranger, en apportant une attention particulière à l’éducation et à l’insertion. L’ONG est composée uniquement de retraités bénévoles, regroupés par antennes réparties sur l’ensemble du territoire français. Depuis 2009, AGIR abcd LOIRE OCEAN intervient dans la région des Hauts Plateaux à Madagascar auprès d’une quinzaine d’écoles publiques, afin d’améliorer durablement les conditions de vie des enfants les plus pauvres. A Madagascar, la période de soudure s’accompagne souvent d’une dégradation de la situation nutritionnelle des familles, et l’arrêt des cantines dans les écoles. Les producteurs ont vendu la totalité de leurs récoltes et les mauvaises conditions de stockage ne permettent pas d’anticiper cette période délicate.

Le projet : La Fondation soutient un programme de consolidation et pérennisation de 10 cantines scolaires, à Madagascar, par l’équipement des cuisines et le développement local de jardins agroécologiques.

Le soutien financier de la Fondation Bel permet à chacune des 10 écoles du projet de bénéficier d’un ensemble d’actions de renforcement complémentaires : des abris pour les stocks, des lieux assainis pour les cuisines ainsi que des ustensiles, mais aussi des foyers de cuissons améliorés permettant de réduire la déforestation et le temps passé au ramassage du bois.
En collaboration avec l’ONG française FERT implantée de longue date à Madagascar, un conseiller agricole interviendra également au sein des écoles afin de former les parents d’élèves et les enseignants à la gestion de jardins potagers, pour diversifier l’approvisionnement des cantines. 150 parents d’élèves et 30 enseignants suivront ainsi une formation d’agroécologie. Du matériel de jardinage et des semences leur seront distribués.
En soutenant ce projet, la Fondation permet à l’association AGIR abcd LOIRE OCEAN, d’assurer la sécurité alimentaire de 2 350 enfants en préparant et distribuant un repas quotidien tout au long de l’année et en particulier, en période de soudure.
Au-delà du cadre scolaire, 450 agriculteurs bénéficieront d’un accompagnement spécifique en agroécologie et 50 paysans relais seront formés, leur permettant de partager ensuite des bonnes pratiques aux communautés voisines.
Ce projet, permet également de contribuer au développement agricole de la région et d’améliorer durablement la nutrition des populations locales.

Eau de Coco

2020

Créée en 2013, Eau de Coco est une association française qui a pour mission d’améliorer la qualité de vie des personnes marginalisées, en concentrant ses actions sur l’éducation et la lutte contre le travail des enfants, la santé et l’environnement. Depuis deux ans, à travers le Programme Bel Avenir, Eau de Coco distribue de la poudre de feuilles de Moringa, au sein des cantines de la région de Tuléar, dans le Sud de Madagascar. Dans cette région, les familles vivent dans une grande pauvreté. Ne bénéficiant pas d’une alimentation ni variée ni équilibrée, elles souffrent souvent de nombreuses carences, en particulier les jeunes enfants.

Le projet : Face à la gravité de la crise sanitaire liée au COVID-19 à Madagascar, la Fondation apporte une aide exceptionnelle additionnelle pour soutenir les réponses d’urgence qui ont dû être mises en place par l’association Eau de Coco, et permettre ainsi la réalisation complète du projet qu’elle soutient depuis 2019.

Il s’agit d’un programme de supplémentation en Moringa des repas distribués, au sein de cinq cantines scolaires dans la région de Tuléar. Cet arbre est reconnu pour ses vertus nutritionnelles. La crise sanitaire qui a frappé et les écoles qui ont fermé dès le mois de mars ont nécessité la distribution de kits alimentaires d’urgence contenant du Moringa. Dans ce contexte, si la production de Moringa a été maintenue, les formations à la production et transformation du Moringa à destination des producteurs locaux ainsi que le suivi médical et nutritionnel des enfants, prévus initialement en partenariat avec Kinomé ont dû être interrompues et/ou décalées. En renouvelant son soutien, la Fondation permet la réalisation effective de ces deux volets essentiels à la réussite du programme.
Pour en savoir plus, découvrez le projet soutenu en 2019 : ici

Initiative Développement

2020

ONG internationale de développement, Initiative Développement a pour mission de renforcer l’autonomie des communautés locales pour qu’elles construisent et mettent en œuvre par elles-mêmes les réponses aux défis sociaux, environnementaux et économiques de leurs territoires. Depuis 25 ans, l’ONG intervient dans les domaines de la santé, de la protection de l’environnement et de l’accès à l’énergie, à l’eau, à l’éducation. Dans la région de Fatick au Sénégal, les besoins en ressources énergétiques sont importants et les substituts durables limités. Le bois et le charbon de bois restent les principales sources d’énergie pour la cuisson des aliments, ce qui conduit à une déforestation grandissante. En collaboration avec l’Agence Régionale de Développement de Fatick, l’ONG met en place depuis 2014 un projet visant à trouver des solutions innovantes pour lutter contre le changement climatique et à améliorer les conditions de vie des habitants de la région.

Le projet : Dans le cadre de ce vaste projet environnemental, la Fondation finance le renforcement de 12 cantines scolaires de la région de Fatick grâce à la mise en place de Foyers Améliorés.

Son soutien financier permet l’équipement et l’installation dans chaque école de cuiseurs économes en bois et charbon. Au-delà des bénéfices économiques et écologiques, ces cuiseurs permettent de préserver la santé et la sécurité des cuisinières et d’améliorer la qualité des repas distribués aux enfants.

Des formations à l’utilisation de ces Foyers Améliorés, à la nutrition, ainsi que des actions de sensibilisations à l’environnement sont organisées à destination des enfants et des familles.

En soutenant ce projet, la Fondation permet à chacun des 2835 élèves âgés de 6 à 13 ans, de bénéficier d’un repas quotidien et de mieux appréhender l’environnement dans lequel ils évoluent. Sur le long terme, ce projet vise à sécuriser l’offre alimentaire des cantines scolaires, la préservation de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des habitants de la région de Fatick.

SOS VILLAGES D’ENFANTS

2020

Depuis plus de 60 ans, SOS Villages d’Enfants a pour mission d’accueillir des enfants orphelins, abandonnés ou dont la situation familiale nécessite un placement. L’association intervient en France et apporte un soutien à la fois opérationnel, administratif, stratégique et financier à plusieurs pays notamment en Afrique de l’Ouest, Asie du Sud-est, à Madagascar et Haïti. Présente depuis 40 ans en Haïti, SOS Villages d’Enfants est l’une des dernières ONGs françaises à poursuivre sa mission sur place, auprès des plus démunis. Afin de prendre en charge les enfants isolés et d’encourager la résilience des familles haïtiennes les plus vulnérables, SOS Villages d’Enfants assure la gestion de 3 Villages d’Enfants SOS et a développé un Programme de Renforcement de la Famille (PRF) en Haïti.

Le projet : le soutien de la Fondation permet le renforcement de 14 cantines scolaires à Cap Haïtien par l’équipement des cuisines et la formation des mères à la nutrition ainsi que par le développement de l’activité maraîchère locale.

Au cœur du projet, 30 mères de familles sont formées à la nutrition, à la préparation des repas et à la gestion de cantines scolaires. Le projet prévoit aussi l’accompagnement d’une centaine de parents en culture maraîchère pendant deux années consécutives.

Grâce à ce projet, 900 enfants âgés de 3 à 6 ans pourront bénéficier de deux repas équilibrés chaque jour.

En impliquant les familles dans l’approvisionnement et la préparation des repas, SOS Villages d’Enfants et la Fondation visent l’amélioration durable de la qualité des repas distribués aux élèves, l’autonomie alimentaire des 14 cantines des centres communautaires et l’indépendance financière des familles de Cap Haïtien.

La Trousse à projets

2020

La Trousse à projets est la plateforme de financement participatif de l’Éducation nationale, dédiée aux projets pédagogiques des équipes éducatives et des élèves, de la maternelle au lycée. Elle comporte un volet solidaire porté par le Fonds de dotation pour une École Solidaire et Innovante (FESI) qui permet de donner un coup de pouce aux projets qui en ont le plus besoin et ainsi donner les mêmes chances à tous, notamment aux projets portés par des établissements situés en REP ou en zone rurale ou isolée.  

Le projet : C’est à ce volet solidaire de la Trousse à projets que la Fondation Bel a choisi d’apporter une aide financière afin de participer à la réalisation d’une vingtaine de projets en 2021, autour de la thématique de l’alimentation. 

Menés par des écoles élémentaires et des collèges sur l’ensemble du territoire national, ces projets de sensibilisation, d’accompagnement, de création et de découvertes, sont tous uniques : classe de découverte à la ferme, création d’un potager, d’un jardin pédagogique, d’une volière ou d’un poulailler, rencontre avec des agriculteurs, apiculteurs ou fromagers, aménagement d’une zone de tri à la cantine, création d’un évènement culinaire pour mettre en lumière les produits locaux : les projets liés à l’alimentation sont chaque année nombreux et tous uniques.  

Leurs objectifs sont aussi variés : sensibilisation au zéro déchet alimentaire, découverte de métiers, apprentissage du circuit alimentaire, découvertes des enjeux liés à l’agriculture intensive, initiation à la permaculture, apprentissage de la cuisine, etc. D’où proviennent nos aliments, comment sont-ils acheminés et quel peut être leur seconde vie ? 
Autant de questions auxquelles ces projets de proximité souhaitent répondre afin de faire de ces élèves des éco-citoyens conscients de l’importance d’une bonne alimentation. 

Secours populaire français

2020

En 2020, pendant la crise sanitaire, et la crise économique qui en découle, le Secours populaire français a enregistré une explosion des demandes d’aide alimentaire, de nouvelles catégories de Français basculant dans la précarité.  
Le constat est alarmant : Aujourd’hui, 1 enfant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté en France. Lors du premier confinement (mars à juin 2020), près de 1,3 million de personnes ont sollicité l’aide du Secours populaire français, dont 45 % étaient jusque-là inconnues de l’association. La fermeture des cantines pendant les premiers mois de confinement a considérablement accentué la précarité alimentaire de certaines familles vulnérables.  

Le projet : La Fondation Bel a souhaité apporter un soutien aux actions menées par le Secours populaire français autour de l’aide alimentaire massive qui continue d’être distribuée. 

Cet accompagnement de la Fondation va contribuer à animer, durant l’année 2021, le réseau des permanences du Secours populaire français et leur permettre de développer des actions simples et concrètes autour de cette aide alimentaire, au bénéfice des familles.  

Car les bénévoles de l’association le savent, si l’aide alimentaire est indispensable pour une personne en difficulté, elle n’est pas suffisante pour reprendre confiance en soi. Le Secours populaire français a une approche globale des problématiques de la pauvreté, et s’attache autant que possible à mettre en place des actions d’accompagnement qui privilégient l’écoute, le contact et l’accompagnement dans tous les domaines. 
C’est dans ce cadre que pourront être proposés aux familles accueillies dans les permanences, des ateliers de cuisine, des ateliers de sensibilisation à une alimentation équilibrée, mais aussi la mise en place de jardins solidaires ou des visites à la ferme. Chaque famille et leurs enfants pourront ainsi trouver l’indispensable aide alimentaire, mais au-delà, des rencontres et des activités autour de l’alimentation, vecteurs de lien social. 

SPF © Bruno Manno

Les enfants de la méditerranée

2020

La ville de Beyrouth a subi le 4 août 2020 une explosion sans précédent causant des milliers de victimes et des dégâts considérables. Dans ce pays déjà fragilisé par une crise économique et par les effets de la pandémie de la covid-19, la société civile s’est rapidement mobilisée pour venir en aide à la population et répondre aux besoins urgents et vitaux.  

Présente au Liban depuis 2016 et spécialisée dans le développement de la protection de l’enfant, l’association française Les Enfants de la Méditerranée a lancé un appel « SOLIDARITÉ LIBAN : AIDONS LES ENFANTS VICTIMES ! » pour venir en aide aux enfants touchés par l’explosion. 
Pour rappel, plus de 180 établissements scolaires ont été endommagés ou détruits par la catastrophe, impactant fortement le bon déroulement de la rentrée et de la scolarité 2020 de plus de 80 000 enfants. 
C’est dans ce contexte que la Fondation d’entreprise Bel a souhaité se mobiliser en répondant à l’appel de l’association, concentrant son action sur les besoins de reconstruction à plus long terme.  

Le projet : Le soutien de la Fondation contribue à la rénovation de la cantine d’un centre de soutien scolaire, à Beyrouth. 

Au sein du quartier Sin El Fil, l’association Les Enfants de la Méditerranée, aux côtés de son partenaire local l’AFEL (Association du Foyer de l’Enfant Libanais) assure la gestion d’un centre accueillant les enfants après l’école. Au sein de ce centre, les enfants bénéficient d’un repas, de soutiens scolaires assurés par des volontaires, de soutien psychologique mais également de quelques heures de récréation et de jeux éducatifs. Détruite par l’explosion, la cantine de ce centre avait besoin de nouveaux équipements et aménagements pour continuer à proposer un déjeuner et un goûter aux 120 enfants âgés de 3 à 14 ans qui s’y rendent quotidiennement. Le soutien de la Fondation permet aux enfants de pouvoir se restaurer à nouveau dans de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité. 

Helpsimus

2020

Créée en 2009, l’association française Helpsimus s’est donnée pour mission de sauvegarder le Grand Hapalémur (Prolemur simus) à Madagascar à travers le programme Bamboo Lemur qui associe un suivi scientifique de l’espèce, la protection de son habitat, mais aussi l’aide au développement des villages riverains des groupes de grands hapalémurs. Dans le cadre de ce programme scientifique, Helpsimus a fait de l’éducation sa priorité.  

Helpsimus assure ainsi le financement de l’éducation des enfants de 5 Fokontany (=régions malgaches) situés aux environs immédiats de l’habitat des grands hapalémurs. Dans ces régions rurales et reculées, les populations vivent en dessous du seuil d’extrême pauvreté et pratiquent une agriculture de subsistance. Pendant la période de « soudure » qui sépare la fin de la consommation de la récolte précédente de la récolte suivante et où la malnutrition est la plus importante, l’absentéisme scolaire augmente considérablement. Les enfants doivent travailler pour aider leurs parents ou ne peuvent se rendre à l’école faute de repas équilibrés. Dans ce contexte, Helpsimus a ouvert une première cantine en 2016 afin de distribuer pendant la période de soudure des repas quotidiens aux enfants des villages, puis une deuxième en 2020. D’ici 2021, l’association a l’ambition d’en ouvrir 3 nouvelles.

Le projet : La Fondation a répondu à l’appel de l’association Helpsimus pour financer la construction et l’équipement de trois cantines scolaires primaires, à Madagascar.   

L’objectif du projet financé par la Fondation est de distribuer aux 350 élèves de ces 3 écoles, un repas quotidien pendant les quatre mois de l’année qui correspondent aux mois de soudure, contribuant ainsi à lutter contre la malnutrition et la déscolarisation des enfants. En étant mieux nourris, les enfants sont plus attentifs en classe et augmentent ainsi leurs chances d’avoir de meilleurs résultats scolaires. 

Les cantines scolaires sont en outre un outil efficace dans l’aide au développement des communautés locales. L’association travaille en effet sur l’étude de solutions durables pour pérenniser l’approvisionnement des cantines, en produisant par exemple le riz ou en développant des potagers scolaires dans chaque école. Ces solutions visent une meilleure diversification des menus des enfants mais sont également sources de revenus pour les populations locales. 

Pour en savoir plus sur le projet, rendez-vous ici

© S. Meys

Vivons en forme®

2020

Depuis près de 30 ans, le programme VIVONS EN FORME– VIF®, porté par l’Association Fédérons Les Villes pour la Santé a pour objectif d’agir pour réduire le surpoids et l’obésité infantile et plus largement d’apporter des solutions concrètes pour favoriser la santé et la forme des enfants et de leurs familles, notamment des plus vulnérables. Plus de 250 communes en France ont rejoint aujourd’hui le programme VIF® .
La méthode est pédagogique, positive et participative, elle cherche avant tout à donner envie aux enfants d’adopter des modes de vie plus sains, à leur faire vivre des expériences positives sans jamais les stigmatiser. Deux études récemment publiées montrent l’efficacité de l’approche VIF® sur le surpoids des enfants qui ont bénéficié du programme.

Avec l’aide d’acteurs relais qui travaillent en étroite coordination au sein des villes où il est déployé, et plus particulièrement dans les quartiers défavorisés, le programme VIF® apporte des solutions simples et concrètes, et axées principalement sur les bonnes pratiques en termes d’activité physique, d’alimentation, de sommeil et de bien-être pour permettre aux enfants de se maintenir en bonne santé et de rester en forme.

Le projet soutenu : La Fondation Bel a souhaité contribuer au déploiement de Vivons en forme® à travers la mise en place d’un projet spécifique « Envies de Cantine » dans trois villes françaises. 

Dans ces trois villes bénéficiaires, le programme s’intéresse à un moment clé dans la journée des enfants, celui de la cantine scolaire. 
Après avoir réalisé un état des lieux de la restauration scolaire dans ces 3 villes, l’association va accompagner le personnel de service et d’encadrement, en leur proposant d’enrichir leurs pratiques grâce à une formation sur cette thématique, des outils (book de notions de base et d’ateliers, leaflet « question d’acteurs », affiches…) et finalement, d’améliorer ce temps du repas. Parmi les sujets essentiels qui seront abordés, l’éveil au goût, les bonnes portions, la réduction du gaspillage alimentaire, le rythme des repas …
Conformément à la méthode VIF® qui s’intéresse à tout l’environnement de vie de l’enfant, des supports à destination des parents seront aussi mis à disposition.

Pour en savoir plus, découvrez le témoignage d’Isabelle Fiévet, Déléguée Générale de la Fondation Bel et de Caroline Chesneau, Directrice Nutrition du Groupe Bel : ici

Nébéday

2020

Nébéday est une association sénégalaise de protection de l’environnement qui agit pour une gestion participative, durable et une plus grande valorisation des ressources naturelles du pays. Mise en place de filières professionnelles, développement d’activités génératrices de revenus pour les femmes, mais aussi éducation et sensibilisation des enfants aux enjeux de protection de l’environnement et au reboisement, sont au cœur de son action quotidienne. Nébéday travaille en particulier à valoriser la filière du Moringa, considéré comme « l’arbre de vie », et reconnu pour ses grandes qualités nutritionnelles grâce à sa teneur en fer et en protéines. L’association intervient dans la région Fatick, située dans le delta du Sine-Saloum, soumise régulièrement à des épisodes de sécheresse et de salinisation des sols, et où près de 20% des enfants de moins de 5 ans sont en état de malnutrition. 

Le projet : Le soutien de la Fondation permet la consolidation de la filière de Moringa à Dakar et l’amélioration de la nutrition des élèves de 3 écoles.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet soutenu en 2019 par la Fondation grâce auquel l’association a pu organiser la production, la transformation et la distribution de poudre de Moringa, au sein d’une cantine scolaire pilote. 
En renouvelant son soutien financier en 2020, la Fondation aide l’association à poursuivre l’introduction de la poudre de Moringa dans les repas distribués au sein de trois établissements scolaires au Sénégal, pour améliorer quotidiennement la nutrition des élèves.  

Pour ce faire, les actions de Nébéday consistent à renforcer le périmètre agroforestier de Dialaba et à poursuivre les formations au sein d’une coopérative de femmes, pour assurer la production continue de Moringa. Dans le cadre de ce projet, ces dernières se spécialisent dans la production d’une friandise à base de Moringa, de baobab et de sucre, pour favoriser une meilleure adhésion des enfants à la plante. Dans chacune des écoles, des pépinières d’arbres fruitiers et de Moringa sont également installées. Chaque jour, les 418 élèves âgés de 7 à 12 ans peuvent donc recevoir un repas enrichi de poudre de Moringa (à raison de 5g par jour et par enfants) et de friandise à base de Moringa. En complément, un manuel pédagogique est également conçu à destination des élèves, de leurs parents et des enseignants, afin de les encourager à planter et à consommer le Moringa.  

Pour en savoir plus, découvrez le projet soutenu en 2019 par la Fondation Bel : ici 

Association pour le Développement des Communautés Villageoises

2020

Créé en 2014, Hampanli est un collège de la banlieue de Fada N’Gourma, 5ème ville du Burkina Faso. Il accueille aujourd’hui près de 500 élèves, de 12 à 20 ans. Il est géré par l’Association pour le Développement des Communautés Villageoises (ADCV), une association de droit burkinabé qui soutient de nombreux projets dans les domaines de l’éducation, de la protection des jeunes filles, de la santé, de l’eau et de l’agriculture. 
Soutenu depuis sa création par la Fondation familiale CAJJED qui a financé une grande part de ses infrastructures, le Collège Hampanli avait encore besoin d’un bâtiment spécifique pour organiser la cantine scolaire et offrir un repas par jour à chacun des élèves. Il s’agit de construire un espace couvert, fermé et équipé pouvant offrir un cadre plus confortable aux élèves. 

Le projet : La Fondation Bel a souhaité aider à la consolidation de ce collège et financer la construction de ce réfectoire de près de 200 mètres carrés.  

Les repas seront organisés par un comité composé des représentants des parents d’élèves, des délégués des élèves et des délégués de l’administration du collège. Des femmes s’occuperont de la préparation des repas au sein de l’établissement. Ces repas seront enrichis par les produits du jardin botanique mis en place au sein de l’établissement et géré en parti par les élèves.