Asaparismada

2019

Créée en 2013, AsaParisMada est une association française qui a pour mission de favoriser la réinsertion des sans-abris à Madagascar. L’association travaille en support des actions mises en œuvre par l’association malgache A.S.A. : depuis plus de 20 ans, l’association ASA est venue en aide à près de 7 000 personnes, et a créé pour elles 28 villages et a inauguré 7 écoles (soit 2 000 enfants), un centre de métiers ruraux et 3 dispensaires.

Projet soutenu : construction d’une cantine scolaire au sein de l’école du village d’Antanambao, à Madagascar. L’objectif de ce projet est d’offrir chaque jour, un repas varié et équilibré, à chacun des 191 enfants, âgés de 6 à 14 ans.

Dans la région du Bongolava sur les Hauts Plateaux de l’Ouest Malgache, l’école du village d’Antanambao, gérée par l’association malgache ASA, ne bénéficie pas d’un bâtiment de cantine scolaire, faute de financement. Les repas sont servis quotidiennement aux enfants dans les salles de classe par des familles bénévoles.
Le soutien de la Fondation permet la construction et l’équipement de la cuisine, du réfectoire, l’extension du potager et la mise en place d’un verger. Ces infrastructures permettent à l’école gérée, d’offrir de meilleures conditions de préparation et de distribution des repas aux enfants.

Hand in Hand India

2019

Créée en 2002, Hand in Hand India est une association indienne qui a pour mission de favoriser l’éducation des enfants et l’insertion professionnelle des jeunes, pour lutter durablement contre le travail des enfants, en Inde. L’association Hand in Hand India a reçu en février 2019 un prix du gouvernement indien, récompensant son travail pour la lutte contre le travail des enfants, qui a permis d’intégrer plus de 300 000 enfants dans les écoles publiques. L’association intervient aujourd’hui dans 16 états d’Inde et a l’ambition de créer 5 millions d’emplois d’ici 2020 (3 millions d’emplois ont déjà été créées).

Projet soutenu : construction d’une cantine scolaire, bénéficiant à l’école primaire de Basavanali, à Bangalore, en Inde. En offrant un repas sain et équilibré à chacun des 350 enfants, âgés de 6 à 14 ans, ce projet permet de favoriser l’éducation à Bangalore et de lutter durablement contre le travail des enfants.

Dans le cadre de son programme scolaire visant à lutter contre le travail des enfants (« the Child Labor Elimination Program »), l’association a établi un diagnostic au sein de l’école de Basavanali et a constaté que les conditions de stockage, de préparation et de prise des repas étaient inappropriées pour permettre de distribuer un repas sain et équilibré à chaque enfant. Les espaces dédiés étaient trop exiguës et insalubres.
Le soutien de la Fondation permet de répondre à la problématique par la construction d’un bâtiment spacieux et sécurisé, composé d’un lieu de stockage et d’un réfectoire. Cet espace d’une superficie totale de 100 mètres carrés permet de préparer et de distribuer, dans des conditions d’hygiène décentes, un repas quotidien, à chaque élève.

Un nom un toit une vie

2019

Créée en 2010, Un Nom Un Toit Une Vie est une association française qui a pour mission de venir en aide aux populations démunies du Burkina Faso et de mettre en œuvre des actions pour protéger l’environnement. En 2013, une école primaire privée associative « Nelson Mandela » au Burkina Faso est construite par l’association. Grâce au parrainage et à l’aide du Ministère de l’Education du Burkina Faso, elle permet aujourd’hui à 330 élèves de suivre un enseignement quotidien.

Projet soutenu : construction d’une cantine, bénéficiant à l’école Nelson Mandela, située à Bobo-Dioulasso, dans la région Ouest du Burkina Faso.
L’objectif est de distribuer chaque semaine, à chacun des 330 élèves, âgés de 3 à 10 ans, deux repas équilibrés, d’améliorer leur état nutritionnel et ainsi leurs capacités d’apprentissage scolaire.

L’école Nelson Mandela a été créée dans l’un des quartiers les plus défavorisés de Bobo-Dioulasso. Depuis sa création, l’école fait face à un développement rapide. En 2019, 3 salles de classes supplémentaires de maternelle sont en construction. 
Le soutien de la Fondation permet à l’association d’aménager et d’équiper un local au sein de l’école pour permettre la préparation des repas dans de bonnes conditions.

Restaurants sans frontières

2019

Créée en 2007, l’association Restaurants Sans Frontières a pour mission d’apporter un soutien financier à des associations locales, pour la construction de cantines scolaires (composées d’une cuisine, d’un lieu de stockage et d’un lieu de restauration), pour leur équipement et pour la création de structures permettant la gestion durable des ressources (accès à l’eau, cultures maraîchères et vivrières). Depuis sa création, 45 projets ont été financés et mis en place, dans 16 pays d’Afrique et d’Asie.

Projet soutenu : construction d’une cantine, bénéficiant à l’école du village de Loanga, situé dans la région Centre Est du Burkina Faso.
L’objectif est d’augmenter le taux de scolarisation dans la région de Loanga et d’assurer un repas équilibré et sain quotidien pour chacun des 450 enfants, âgés de 7 à 13 ans.

Depuis 2017, l’Association pour le Développement de Loanga, partenaire de Restaurants Sans Frontières, s’est engagée dans un projet d’alimentation durable pour deux écoles à Loanga : en 2018, l’une des écoles est dotée d’une cantine, d’un potager et d’une pompe solaire.  
En 2019, la dotation de la Fondation permet à Restaurants Sans Frontières et l’Association pour le Développement de Loanga de doter la deuxième école d’équipements et d’un bâtiment de 98 mètres carrés, composé d’une cuisine, d’un lieu de stockage et d’un réfectoire.  L’implication et la sensibilisation des mères de famille est essentielle dans le projet car elle permet la bonne préparation des repas équilibrés pour chacun des élèves et la pérennité de la cantine scolaire.

Enfants du Mekong

2019

Créée en 1958, Enfants du Mékong a pour mission de soutenir, d’éduquer, de former et d’insérer professionnellement des jeunes en Asie du Sud-Est. En 60 ans, plus de 220 000 enfants ont été parrainés et 600 000 enfants ont bénéficié de meilleures conditions d’apprentissage, grâce à la construction d’écoles.

Projet soutenu : remise en état de la cuisine de l’école maternelle de Ban Phonxay, dans la région Est de Paksane, au Laos.
L’objectif est d’améliorer les conditions générales d’accueil des 80 élèves, âgés de 3 à 5 ans, et de distribuer deux repas quotidien pour chacun.

Ouverte en 1997, l’école maternelle de Ban Phonxay a été fortement endommagée suite à d’importantes intempéries : le toit des quatre classes, la cuisine et le réfectoire nécessitent en 2019 une complète remise en état afin d’améliorer les conditions d’apprentissage.
Le soutien de la Fondation permet de remettre en état une partie des bâtiments et d’y construire une cantine scolaire, dotée une cuisine et d’un espace de restauration.

Île aux enfants

2019

Créée en 2011, l’école associative l’île aux enfants agit pour améliorer les conditions de scolarisation et de santé d’enfants malgaches, au sein d’un bidonville de la capitale.

Projet soutenu : construction d’un nouveau bâtiment de restauration scolaire, au sein de l’école, située à Tananarive, à Madagascar.
L’objectif est d’augmenter la capacité d’accueil au sein de l’école, tout en assurant un repas équilibré quotidien à chacun des 295 enfants, âgés de 4 à 14 ans, et d’élargir les possibilités d’apprentissage pour les plus grands.

Depuis 2012, la Fondation Bel a apporté à plusieurs reprises son soutien afin de contribuer au développement de l’école : en 2011, l’école accueillait 56 élèves. En 2019, près de 300 élèves, de la maternelle au secondaire, sont inscrits au sein de l’école.
Se trouvant à la limite de ses capacités d’accueil, la dotation permet à l’école de réorganiser et construire un nouveau bâtiment permettant d’augmenter le nombre de places assises et de repas distribués à la cantine. 
Le projet inclut également l’installation d’un potager et un système d’aquaponie dans le but d’offrir un repas quotidien équilibré à l’ensemble des enfants ainsi que le lancement d’un programme de formation professionnelle culinaire pour une quinzaine d’élèves.

Racine d’enfances

2019

L’association française Racines d’Enfance a pour mission de soutenir l’éducation et la santé des enfants au Sénégal. Intervenant exclusivement en milieu rural, en collaboration étroite avec les autorités locales, elle y a construit dix écoles maternelles depuis 2004. 
Ces structures pré-scolaires, très rares en zone rurale, accueillent des enfants de 2 à 7 ans qui bénéficient d’un cadre sécurisé pour accompagner leurs premiers pas vers l’école. 
Depuis 2014, l’association a développé dans chacune de ces écoles, une action spécifique autour des cantines scolaires, afin d’offrir un déjeuner équilibré quotidien aux enfants.

Projet soutenu : renforcer le dispositif des cantines scolaires de cinq écoles maternelles, au Sénégal. Le projet doit permettre la pérennité et l’autonomie des cantines, notamment par la mise en place de potagers scolaires afin d’offrir chaque jour, à chacun des 500 enfants, un repas équilibré.

Le soutien de la Fondation permet de construire intégralement la cantine de l’école de SOBEME : une cuisine est construite et équipée, ainsi qu’un magasin de stockage des denrées, et un préau en guise de réfectoire. Un jardin potager pour l’approvisionnement est installé.

Les écoles maternelles de Ndoss, Diagane Barka, Kumbal et Keur Assan bénéficient aussi du soutien de la Fondation. 
La dotation permet de construire et d’aménager quatre préaux pour abriter les enfants et améliorer leur confort pendant le temps du déjeuner. La distribution et la prise des repas seront ainsi assurées dans un réfectoire semi-couvert.

Collège Saint Martial

2019

Créé il y a 150 ans, le Collège Saint Martial est un établissement scolaire réputé de Port-au -Prince à Haïti. Il accueille plus de 1 700 élèves, de la maternelle au lycée. Le séisme qui a touché Haïti en 2010 l’a détruit dans sa quasi-totalité.
Dans le cadre d’un vaste chantier de reconstruction, la Fondation a participé en 2015 à la réhabilitation du réfectoire et de la cuisine de la section primaire. Par un abonnement mensuel peu cher, une centaine d’enfants bénéficient aujourd’hui d’un repas chaud et équilibré chaque jour, dans un bâtiment tout neuf.

Projet soutenu : construction d’une extension du réfectoire du collège St Martial, à Haïti. L’objectif est de doubler la capacité d’accueil de la cantine pour offrir un repas quotidien, à chacun des 350 élèves.

Soucieux de répondre aux demandes plus nombreuses, le Collège souhaite construire un nouveau réfectoire aux normes antisismiques, dans la cour de l’école. Avec le soutien de la Fondation, ce projet de construction permettra d’augmenter le nombre de repas servis quotidiennement à la cantine, et de passer de 100 à 350 repas servis par jour pour les élèves de la section primaire, âgés de 6 à 13 ans. Une inscription prioritaire sera faite pour les familles les plus vulnérables.

ABC Domino

2019

Donner accès à l’éducation pour les enfants des villages du grand sud de Madagascar est la mission que s’est fixée abc domino, association française créée en 2004.
L’association, composée uniquement de bénévoles, y a construit en quinze ans, six écoles primaires publiques ainsi que deux collèges et un lycée dont elle assure également la gestion. 3 200 élèves y sont scolarisés et encadrés par une équipe de 90 enseignants malgaches, salariés de l’association.
Sur les six écoles primaires, seules quatre bénéficient actuellement d’une cantine scolaire, dont l’approvisionnement est géré par le PAM.

Projet soutenu : construction de deux cantines scolaires bénéficiant aux deux écoles primaires restantes à Beheloka et Andranotohoky, dans la brousse au Sud de Tuléar à Madagascar.
L’objectif est d’offrir un repas sain et équilibré quotidien, à chacun des 550 enfants de ces deux écoles.

Le soutien de la Fondation pour ce projet permet la construction de deux cantines d’une superficie de 130 m2 chacune, composées d’un réfectoire, d’une cuisine et d’un local de stockage sécurisé. Une attention particulière sera donnée aux matériaux utilisés pour faire face aux cyclones dans la région. 
Le projet inclut aussi la fabrication locale du mobilier nécessaire au fonctionnement de la cantine ainsi que la fourniture du matériel de cuisine.
La préparation et la distribution des repas est prévue par les mamans volontaires qui assureront également l’entretien des lieux.

B’SAN

2019

Prévenir, éduquer, sensibiliser à de bons comportements nutritionnels favorables pour la santé et en particulier auprès des populations vulnérables, telle est la mission de l’association Bien–Etre Sante Nutrition, B’SaN. Elle agit, notamment, depuis quelques années à Madagascar pour combattre la faim en intervenant auprès des enfants, à travers la mise en place de cantines scolaires.
L’association a déjà mis en place deux projets de cantines scolaires en zone rurale et souhaite poursuivre son action, à la recherche d’un modèle de cantine qui fonctionne en auto-suffisance et qui réponde à trois problématiques : la construction d’une structure de cantine, l’amélioration de la nutrition, et le développement local.
En 2017, le soutien de la Fondation Bel avait permis la mise en place de la deuxième cantine. La Fondation a souhaité renouveler son soutien et permettre à l’association de dupliquer son action et gagner en impact.

Projet soutenu : mise en place d’une troisième cantine scolaire, en partenariat avec les agriculteurs locaux à l’école primaire du village d’Imerimandroso, dans la région de Tamatave, à Madagascar.
L’objectif est d’offrir deux à trois repas équilibrés hebdomadaires, pour chacun des 80 élèves, âgés de 6 à 10 ans.

La dotation permet la construction d’un préau muni de tables et de bancs pour distribuer des repas aux enfants dans un lieu propre et protégé, d’un abri cuisine attenant équipé d’un système de cuisson écologique, ainsi que des ustensiles nécessaires à la préparation des repas et au service des repas à table. 
Mais au-delà de la construction de ces infrastructures, il s’agit aussi de mettre en place une coordination structurée, autour de la cantine, entre l’école, les familles, les agriculteurs locaux pour atteindre cet objectif d’autonomie de l’approvisionnement, et ainsi assurer la pérennité du projet.

La tablée des chefs

2019

La Tablée des Chefs, c’est l’association des chefs engagés. Depuis 2013 en France, elle agit sur 2 axes : nourrir et éduquer. Sa mission est de nourrir les familles dans le besoin en luttant contre le gaspillage & l’insécurité alimentaires et de développer l’éducation culinaire des générations futures en les accompagnant vers l’autonomie alimentaire. La Tablée des Chefs existe au Canada (2002), en France & au Mexique (2013).

Les actions de La Tablée des Chefs se déclinent en deux grands axes d’intervention :

C’est ce volet que la Fondation a souhaité accompagner pour l’année scolaire 2019/2020.

Projet soutenu : extension du programme des « Brigades Culinaires » à trois nouveaux collèges REP, en France.
En se déployant dans trois nouveaux collèges en 2019/2020, l’association a pour objectif de toucher 200 élèves, âgés de 11 ans à 15 ans, bénéficiaires de ces ateliers de formation culinaire.

Ces « Brigades culinaires » sont un programme clé en main d’ateliers culinaires. Il s’agit d’organiser 10 ateliers par an par collège, animés par des chefs cuisiniers bénévoles. Sur la base du volontariat, 12 à 25 jeunes se réunissent pendant deux heures, dans le réfectoire du collège, sous la supervision d’un chef professionnel bénévole. Chaque atelier est dédié à une thématique, qui est présentée de façon théorique, puis mise en pratique par les élèves, accompagnés par le chef. Ces « Brigades Culinaires » sont des moments de découvertes, de transmission et de partage qui enseignent aux jeunes les principes d’une alimentation saine et équilibrée.

Harena Manasoa France

2019

L’association Harena Manasoa France vient en appui des actions de l’association malgache Harena Manasoa qui agit depuis plus de 20 ans pour des projets de développement économique et social durable à Madagascar. 
En 2017, l’association française décide de concentrer son action sur la mise en place de cantines scolaires autonomes, pour favoriser l’assiduité des enfants à l’école, améliorer leurs conditions d’apprentissage, mais aussi initier la population à des pratiques agro-écologiques. C’est le lancement du projet ECO-CANTINE, qui a pour objectif de mettre en place 10 cantines pour les 2 500 élèves des 10 écoles primaires publiques de la commune d’Andramasina d’ici 2021. 
Deux cantines ont d’ores et déjà été installées, et l’association a signé en 2018 une convention avec le Ministère de l’Education nationale malgache qui encourage le développement des « écoles vertes » et qui reconnaît son action.

Projet soutenu : déploiement du projet ECO-CANTINE et construction d’une cantine scolaire pour deux nouvelles écoles primaires publiques, à Andramasina, à Madagascar.
L’objectif est de fournir au moins deux repas équilibrés hebdomadaires, à chacun des 500 élèves, âgés de 4 à 15 ans.

Le soutien de la Fondation permet la mise en place d’abris de cantine pour offrir aux enfants un espace abrité, certes modeste, mais plus confortable pour prendre leur repas. La dotation permet également de mettre en place un potager, un poulailler, un puits, une pompe et une citerne dont les élèves, les parents et les professeurs ont la charge. C’est évidemment le cœur du projet et la condition de sa pérennité. L’association travaille avec tous pour transmettre des pratiques agricoles à la fois efficaces et respectueuses de l’environnement. Elle encourage la responsabilisation de toute la communauté villageoise en signant une charte d’engagement avec elle.

Un enfant par la main

2019

Créée en 1990, l’association française Un Enfant par la Main a pour mission de parrainer des enfants démunis à travers le monde, tout en mettant en place des solutions et des projets de développement pour leurs communautés, en étroite collaboration avec des partenaires locaux. 
L’association Un Enfant par la Main mène des programmes de développement dans 18 pays en Afrique, aux Amériques et en Asie, au bénéficie de près de 150 000 enfants. Un Enfant par la Main fait partie du réseau international ChildFund Alliance au même titre que ChildFund Vietnam, avec qui elle a mis en place une trentaine de projets. 
Pour le présent projet, l’association a lancé un appel aux dons en ligne en 2019 : plus de 21 000 € ont été collectés pour le développement pérenne de l’école.

Projet soutenu : construction d’une cantine scolaire, bénéficiant à l’école maternelle de Quoc Toan, à la frontière Nord du Vietnam. L’objectif de ce projet est d’augmenter le taux de scolarisation dans la région et de distribuer au minimum un repas sain et équilibré à chacun des 121 enfants, âgés de 2 à 5 ans.

L’école de Quoc Tuan a bénéficié de plusieurs améliorations au cours des dernières années pour faire face à son développement : quatre classes ont été construites entre 2006 et 2010 et un préau a été aménagé en 2018. 
La cantine scolaire représente le dernier axe de développement de cette école, pour améliorer durablement l’environnement scolaire. Depuis sa création, l’état insalubre de la cuisine existante oblige les enseignants à préparer des repas sommaires, avec un apport nutritif faible, voire à se rendre dans une école voisine en moto pour aller chercher des repas. A cela s’ajoute une déscolarisation croissante des enfants de la région : leurs parents refusant de payer les repas insuffisants à l’école, les enfants ne se rendent plus à l’école.  
Le soutien de la Fondation permet le financement de la construction et de l’équipement d’une cantine scolaire de 42 mètres carrés ainsi que la formation des membres de la communauté villageoise et des professeurs à la gestion de cette cantine. Ce projet permet ainsi d’apporter une solution pérenne pour un retour à l’école des enfants de la région, en permettant l’autonomie de la cantine.